ArpajonMaVieMaVille.fr

Nouvelle hausse des impôts pour les Arpajonnais !

Mercredi 13 avril 2016, les élus de la majorité ont fait voter une augmentation des impôts locaux pour les habitants d’Arpajon. Ainsi, cette hausse des impôts pour les Arpajonnais se traduira très vite sur nos fiches d’imposition par un relèvement de la part communale de la taxe d’habitation de 11,78% à 12,78% et de la taxe foncière de 14,74% à 15,74%. La municipalité finance ainsi ses choix idéologiques sans prise en compte de la situation financière nationale et régionale actuelle.

Les impôts pour les Arpajonnais en forte hausse

Trop c’est trop, vos élus du groupe « Arpajon Ma Vie Ma Ville » sont contre cette élévation de fiscalité qui va une fois de plus priver de pouvoir d’achat les ménages de notre commune. Pour rappel, la municipalité a également profité du début de mandat pour taxer le stationnement dans nos parkings couverts du centre-ville

La question dorénavant est simple : qui va devoir pâtir de cette perte de pouvoir d’achat ? Nos commerçants ? Nos associations ? La ville risque gros alors même que la majorité municipale refuse de faire ce constat dans un déni d’évidence. « On ne fait pas ça pour l’argent puisqu’on en perd plus qu’on en gagne, sourit le premier magistrat de la ville. Concernant le projet ‘’Cœur de ville’’, l’ensemble de la réalisation devrait coûter aux alentours de 5 millions d’euros d’ici à 2020. Un investissement que nous sommes en capacité d’amortir » peut-on lire dans la presse. Monsieur le Maire n’a donc toujours pas compris que ce sont les arpajonnais qui payent les impôts de la ville ! Christian Béraud nous confirme la vision de François Hollande pour lequel “ça ne coûte rien, c’est l’Etat qui paye”. Belle leçon de gestion publique de la gauche moderne.

Le maire d’Arpajon en désaccord avec la politique du PS

Le maire a dénoncé la baisse des dotations et du soutien de l’Etat auprès des communes. Lui et son équipe PS étaient pourtant des partisans très actifs de François Hollande lors de la campagne présidentielle de 2012. Que va-t-on inventer en perspective de 2017 ?

Pourtant des solutions étaient possibles : transfert des services publics vers l’agglomération, regroupement des festivités communales, baisse des dépenses de communication, renégociation des marchés de prestations, arrêt du projet coûteux des parkings souterrains payants…

impôts pour les Arpajonnais

 

Tagged , , ,

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ZAC des Belles-Vues

Les Républicains

Les Républicains

Nous suivre sur :