ArpajonMaVieMaVille.fr

En direct du conseil municipal d’Arpajon de février

Mis à part de petits accros à la démocratie locale perpétrés comme à son habitude par Monsieur le Maire qui n’accepte pas la contradiction et par son adjointe à la culture qui utilise la condescendance et le mépris plutôt que l’échange constructif, le conseil municipal du 1er février était consacré au Débat d’Orientations Budgétaires.

Passage obligé avant le vote du budget, ce débat s’effectue sur la base d’un rapport transmis par la municipalité à l’ensemble des élus. Celui-ci ne nous apprend pas grand-chose sur les perspectives 2017 si ce n’est un recours à l’emprunt pour financer l’opération prévue du centre-ville, mais sans détail sur le montage financier. Il se votera donc globalement et s’étalera sur plusieurs années. Rien sur une hausse éventuelle des impôts. Rien de clair sur les dépenses de fonctionnement et la maîtrise de la masse salariale. Malgré le transfert de compétences à l’agglo, les services municipaux comptent à ce jour 165 agents, dont 5 personnes supplémentaires recrutées en 2016, mais visiblement la masse salariale est en diminution !

Le groupe Arpajon Ma Vie Ma Ville s’est, on le comprendra, abstenu de voter le rapport d’orientations budgétaires, marquant sa désapprobation de la gestion communale.

Le commerce du centre-ville à l’agonie ?

Avec un taux de vacance des commerces situé entre 8 et 10%, un seuil exorbitant totalement inédit pour notre commune, qui ne semble pas affoler le moins du monde la première adjointe qui assène que la côte d’alerte serait fixée à 15% ! Les impacts de la nouvelle politique de stationnement incluant le parking Victor Hugo est à prendre très au sérieux, d’autant qu’elle s’articule avec la rénovation partielle du centre-ville qui soulève de nombreuses interrogations.

Après 16 ans de gestion, socialiste, un manager de centre-ville vient seulement d’être recruté, sans même que l’adjoint en charge n’ait pris la peine de le présenter en commission commerce. Il n’a d’ailleurs réuni qu’une seule commission en 3 ans et n’a jamais engagé le moindre plan d’action de dynamisation du commerce de proximité ! Sans doute l’indemnité prélevée sur l’argent public à un élu qui ne produit rien, aura été bien été utilisée ?

Le groupe Arpajon Ma Vie Ma Ville se sera également abstenu à propos du vote de la garantie d’emprunt au bailleur social 3F, pour inciter la municipalité à négocier une part réservataire à destination des Arpajonnais plus importante.

En revanche, le groupe Arpajon Ma Vie Ma Ville aura approuvé la demande de subvention et l’attribution du marché public pour la réhabilitation des groupes scolaires E.Henriot (salles de restauration scolaire), devant accueillir les nouveaux petits habitants des quartiers sud. Montant des travaux : 754 200 € ttc.

Approuvé encore, le changement de Quotient familial qui permet à plus de personnes âgées de bénéficier des animations et sorties organisées par la municipalité. Le programme pour l’année 2017.

Pour finir l’équipe d’opposition municipale a voté contre le projet de réhabilitation des Ateliers du 29 : 1 285 000 € HT estimés ! Une activité socio-culturelle politiquement marquée à gauche mais inadaptée compte tenu des efforts nécessaires à la mise en œuvre de la réduction des dépenses publiques.

ArpajonMaVieMaVille, le 15 février 2017

Related Posts

Laisser un commentaire

ZAC des Belles-Vues

Les Républicains

Les Républicains

Nous suivre sur :