ArpajonMaVieMaVille.fr

Les sons du silence

Pour la minute de silence en l’honneur des victimes des attentats du vendredi 13 novembre 2015.

Pénombre, ma vieille amie,
Je viens te parler à nouveau,
Car une vision m’est lentement apparue
A semé ses graines pendant que je dormais.
Et la vision plantée dans mon esprit
Demeure encore,
Au cœur du son du silence.

Dans mes rêves agités, j’ai arpenté seul
D’étroites rues pavées,
Sous le halo d’un réverbère.
J’avais rabattu mon col dans le froid et l’humidité
Lorsque mes yeux ont été poignardés par l’éclat d’un
néon,
Qui déchirait la nuit,
Et effleurait le son du silence.

Et dans cette lumière pure, j’ai vu
Dix mille personnes, peut-être plus,
Des personnes qui discutaient sans se parler,
Des personnes qui entendaient sans écouter,
Des personnes qui écrivaient des chansons, qu’aucune voix
jamais ne partagea.
Mais personne n’osait
Troubler le son du silence.

“Imbéciles, dis-je, vous ignorez donc
Que le silence, tel le cancer, se propage ?
Entendez mes paroles pour que je puisse vous apprendre,
Prenez mes bras pour que je puisse vous atteindre.”
Mais mes paroles, comme de silencieuses gouttes de pluie
sont tombées
Et ont raisonné dans les puits du silence.

Et les gens se sont inclinés et ont prié
Le Dieu lumineux qu’ils avaient créé.
Et le panneau s’éclairant soudainement nous avertit,
Grâce aux mots qu’il faisait apparaître
Et le panneau nous disait : “Les paroles des prophètes
sont écrites sur les murs du métro,
Et dans les entrées des immeubles,
Et sont murmurées dans le son du silence.”

Tagged

Related Posts

Laisser un commentaire

ZAC des Belles-Vues

Les Républicains

Les Républicains

Nous suivre sur :